Découvrez la Bible Martin 

La première édition de la Bible de David Martin date de 1707. Elle fut publiée à Amsterdam en deux gros volumes in-folio qui contenaient aussi tous les commentaires et les notes de théologie du traducteur. En mai 1710, au Synode de Leuwarden, cette traduction fut reconnue comme la version officielle des Eglises Wallones Francophones.

En 1744, Pierre Roques, pasteur de l'Eglise Française de Bâle, fit une nouvelle édition in-8°, plus économique, sans les commentaires originaux et publiée à Bâle par le libraire Jean Rodolphe In-Hoff (Sur la photo ci-dessus, la première page de cette édition de 1744).

A cette occasion, Pierre Roques introduisit quelques légères retouches de langage, pour corriger certains mots devenus désuets. Ayant pu nous procurer un exemplaire original de cette Bible Martin de 1744, c'est ce texte que nous avons choisi de diffuser sur ce site au format PDF. 

Les lecteurs qui possèdent l'édition de 1855, diffusée par l'Association Biblique Internationale de Dallas, verront qu'il y a eu très peu de changements entre l'édition de 1744 et celle de 1855, mais il y en a : quelques mots ont été changés, quand ? par qui ? Nous ne le savons pas.
C'est pour cela que nous avons préférer diffuser la version de 1744 qui est sans aucun doute plus fidèle au texte original de David Martin.

Site officiel Bible Martin :  www.biblemartin.com


Téléchargement gratuit de la Bible MARTIN 1744 :

Bible Martin 1744

Une Bible précieuse pour comparer les traductions modernes
David Martin fut un de nos frères en Christ, qui vécut de 1639 à 1721, sous le règne de Louis XIV. Les témoignages disponibles sur sa vie le présentent comme un pasteur intègre, doux, attaché à son troupeau chrétien, combatif et imprégné de piété. Il fut aussi l'un des pasteurs les plus savants de son temps. 

Sa biographie, présentée sur le site, te précisera tous les détails d'une vie exemplaire, consacrée à l'Evangile. 

La traduction de David Martin est aussi le fruit d'un héritage important : elle est basée sur le Texte Reçu des Bibles de la Réforme. Le Texte Reçu, c'est la deuxième édition du Nouveau Testament en grec publié en 1633 par Heinsius, chez les imprimeurs Elzévier, basé sur le travail philologique d'Erasme. Sur le site, un article historique t'explique en détails le parcours de la Bible protestante en France jusqu'à la première édition de la Bible Martin, en 1707. 

Puisse cette Bible ancienne t'aider à vérifier la traduction moderne de la Bible que tu lis habituellement : en comparant les textes, tu lieras plus attentivement la Parole de Dieu et ta foi en Jésus-Christ en sera puissamment fortifiée, pour le salut de ton âme !


Télécharger la Bible en Ligne au Format PDF - VERSION MARTIN 1744

Précisions utiles pour la lecture

Dans le cours du texte biblique, nous avons soigneusement gardé [entre crochets] les passages en italiques contenus dans l'édition de 1744.
Ils sont plus nombreux que dans l'édition de 1855. Les mots placés [entre crochets] signifient qu'ils ont été rajoutés par le traducteur pour expliciter le contexte, mais qu'ils ne sont pas traduits directement sur les textes originaux. Ces indications sont précieuses pour savoir où commence et où finit le texte saint. L'usage de mettre des italiques est présent dans toutes les éditions anciennes des Bibles de la Réforme (Bible anglaise King James, Bible de Genève de 1669, Bible Ostervald de 1744). Nous avons gardé, au début de chaque chapitre, les résumés introductifs rédigés par David Martin dans son édition originale ; ils sont aussi placés [entre crochets]. Nous nous sommes aussi attachés à réintroduire les majuscules originelles que David Martin avait placées au début de certains mots importants. Ces majuscules ont disparues dans l'édition de 1855 et c'est un grand tort. Car elles signifient quelque chose : une majuscule devant des mots comme : Nom, Saint, Disciple, Ciel, Loi, Synagogue, Scribe, Pharisien, etc, signifient qu'ils sont des typologies avec un sens plus ou moins pieux, voire sacré. Nous avons cru utile de les réintroduire par souci de fidélité à la piété du traducteur. Nous avons gardé la ponctuation de 1744 : elle varie beaucoup avec l'édition de 1855. Dans notre texte de 1744, tous les versets commencent par une majuscule, même si ce n'est pas le début d'une nouvelle phrase. Le texte de 1744 comporte parfois des archaïsmes de langage. Certains mots du XVIIe siècle ne sont plus d'actualité. Mais nous n'avons pas voulu actualiser le texte de David Martin. Nous avons préféré constituer un glossaire, sorte de petit dictionnaire qui précise le sens de certains mots parfois oubliés. Si un mot te paraît ambiguë, consulte le glossaire, il s'y trouvera sûrement. S'il n'y est pas, contacte-moi pour que je le rajoute ! Nous n'avons pas inséré dans le corps du texte les nombreuses références parallèles qui sont présentes dans l'édition papier de 1855. Le format numérique du texte sur Internet ne s'y prêtait pas. Le lecteur désireux de disposer de cette source d'études bibliques incomparable pourra rechercher l'édition papier de la Bible Martin 1855 diffusée par l'association de Dallas, USA.


Le texte numérique de la Bible de David Martin 1744 est libre de droit :
on peut le diffuser sans autorisation spéciale et nul n'a le droit de placer un copyright sur ce texte. 


Que Dieu te fortifie par la lecture de Sa Sainte PAROLE !